Séminaire de recherche : musées et sociétés réinventés

  • Culture scientifique
  • Institutionnel
Publié le 13 mars 2024 Mis à jour le 13 mars 2024
Date(s)

le 19 mars 2024

Lieu(x)

Campus Villa Arson

Séminaire Musées et sociétés réinventés, porté par SIC.Lab Méditerranée, mardi 19 mars 2024 à 15h30 à la Villa Arson (amphithéâtre 3). Séance intitulée «L’architecture exposée : la flânerie dans (dedans et dehors) l’espace de l’œuvre » et animée par Patrizia Laudati. 

PRÉSENTATION

Séminaire Musées et sociétés réinventés, porté par SIC.Lab Méditerranée, mardi 19 mars 2024 à 15h30 à la Villa Arson (amphithéâtre 3). Séance intitulée «L’architecture exposée : la flânerie dans (dedans et dehors) l’espace de l’œuvre » et animée par Patrizia Laudati. 


INTERVENANTS

Antonella Tufano est professeure de design à l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne et responsable scientifique de la Chaire EFF&T-expérimenter, faire, fabriquer & transmettre (Ministère de la Culture). Après son diplôme d’architecte-urbaniste (1992, Université de Naples-Federico II), elle a soutenu sa thèse (Le paysage volcanique ; EHESS, 2000) avec un travail portant sur les modalités culturelles de l’invention du paysage. Elle a enseigné dans les écoles d’architecture (ENSA Paris la Villette, ENSA Paris Belleville) avant d’être titularisée Professeure de Design à l’ENSAD de Nancy (2007). Ses travaux de recherche sont à la jonction de deux interrogations : la première porte sur la transformation de la question paysagère en celle du milieu et de l’écologie ; la seconde sur les impacts de cette mutation pour le projet/design, tout particulièrement à l’ère digitale. Ces deux thèmes ont été abordés dans son HDR, Vers un design des milieux, soutenue en 2016 à l’Université Paris 8 qui portait sur l’émergence d’une forme de design dépassant « le champ des arts » et tournée vers le politique. Elle est co-responsable de l’axe Design-Arts-Médias de l’Institut ACTE (EA Paris 1) et, depuis 2022, elle propose à la Cité de l’architecture, avec Fiona Meadows, un cycle intitulé La ville au prisme des genres.

Alexandre David est professeur titulaire à l’École d’art de l’Université Laval à Québec et artiste en arts visuels. Ses projets, toujours destinés à l’usage, sont souvent configurés pour qu’on puisse retrouver la sensation de longer un mur, tourner un coin ou circuler autour d’un square. Il ne cherche pas à représenter nos expériences spatiales quotidiennes, ou thématiser l’architecture d’une façon ou d’une autre, mais ce qu’il propose n’est jamais envisageable, ne s’amorce pas en tant qu’expérience, sans une familiarité avec l’architecture. Ses projets ont été présentés dans divers musées, galeries, centres d’artistes et événements au Canada, en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Autriche, en Croatie, au Luxembourg, en Suisse, au Mexique, en Colombie et en Chine, entre autres au Blockhaus HUB (Nantes, France, 2015), au MACLAU (Musée d’art contemporain des Laurentides (St-Jérôme, 2017), à la galerie Parisian Laundry (Montréal, 2018), à la Fonderie Darling (Montréal, 2018), au Musée Casino du Luxembourg (Luxembourg, 2019), à la galerie Occurrence (Montréal, 2023), à la Casa de la Primera Imprenta (Mexico, 2023) et à la AGH (Art Gallery of Hamilton, Hamilton, 2023).

Cette rencontre sera suivie d'une présentation du parcours extérieur de l'exposition Parasite 2.0 (Villa Arson, 1er mars – 25 août 2024) en présence de son commissaire Vittorio Parisi.

 / 1