Les images comme artefacts : des peintures et sculptures à la réalité virtuelle

  • Culture scientifique
Publié le 28 février 2024 Mis à jour le 28 février 2024
Date(s)

le 8 mars 2024

14h-16h00
Lieu(x)

Nice

MSHS - Salle Plate

Une théorie des images doit satisfaire deux conditions fondamentales. Premièrement, distinguer les images des représentations linguistiques. Deuxièmement, comprendre les différences entre les différents types de images, y compris les plus récents, comme la réalité virtuelle. Je propose une théorie qui a le potentiel de satisfaire les deux conditions.

PRÉSENTATION

Une théorie des images doit satisfaire deux conditions fondamentales. Premièrement, distinguer les images des représentations linguistiques. Deuxièmement, comprendre les différences entre les différents types de images, y compris les plus récents, comme la réalité virtuelle. Je propose une théorie qui a le potentiel de satisfaire les deux conditions.


INTERVENANT

Enrico Terrone est professeur d'esthétique à l'Università di Genova et chercheur principal du projet du Conseil européen de la recherche (ERC) « La philosophie des artefacts expérientiels ». Il a été chercheur Gerda Henkel à la FMSH (Paris), chercheur invité à l'Institut Jean Nicod (Paris) et chercheur Juan de la Cierva au LOGOS (Barcelone). Ses domaines de recherche sont l'esthétique, la philosophie du cinéma et la philosophie de la technologie. Il a publié des articles dans des revues internationales telles que The British Journal of Aesthetics, The Journal of Aesthetics and Art Criticism, Analysis, Erkenntnis, Ergo. Avec Luca Bandirali, il a co-écrit le livre Concept TV – An Aesthetics of Television Series.