Journée "Intelligence Artificielle et Industries Créatives"

  • Culture
  • Innovation
  • Recherche
  • Vie des Campus
  • Vie étudiante
Publié le 13 décembre 2021 Mis à jour le 13 décembre 2021
Date(s)

le 17 décembre 2021

De 9h00 à 17h30 
Lieu(x)

Campus Georges Méliès

Amphithéâtre 66 du R+1 
Pré-inscription obligatoire


A l’occasion de l’ouverture du nouveau Campus de Cannes, cette journée entend ouvrir la discussion scientifique au sein de l’Université Côte d’Azur et de ses partenaires sur les questions situées au croisement des Industries Créatives et de l’Intelligence Artificielle.

Cette journée propose une exploration des usages des plateformes et des algorithmes et de leurs conséquences sociales. En effet les techniques dites de l'intelligence artificielle sont souvent abordées uniquement du point de vue de leur ingénierie, or le point de vue de leurs usages sociaux en offre une toute autre image : trouver un emploi, manager une équipe, dessiner un bâtiment, composer une musique, sont autant d'activité à la fois sociales et équipées. Les spécialistes réunis présenteront la manière dont ils relèvent ce défi d'analyse dans leurs travaux, et les présentations seront suivies d'une discussion. 

Cette journée est organisée dans le nouveau Campus de Cannes, et bénéficie du soutien de l'EUR CREATES.

Elle est organisée par le Laboratoire GREDEG qui met la pluridisciplinarité au service de l'étude des phénomènes humains complexes.

Elle est présentée par :

  • Jean-Sébastien Vayre, enseignant-chercheur en sociologie, il étudie l'Intelligence Artificielle depuis les milieux de conception jusqu’à ses usages professionnels comme grand public ;
  • Eve Saint-Germes, enseignante-chercheuse spécialisée en GRH, elle étudie notamment la créativité en tant que compétence d’employabilité à l’ère de l’IA ;
  • Manuel Boutet, enseignant-chercheur en sociologie, il étudie les publics des Industries Culturelles et Créatives et leurs professionnels.

Programme : 

9h : Accueil des participants

9h30 : Présentation de la journée par les organisateurs

10h : 

première session

Emploi, Management, Plateformes

Discutante : Eve Saint-Germes (GREDEG, UCA) 

Invitées : Marie Trespeuch (GEMASS, Sorbonne Université), Sophia Galière (GREDEG, Université Côte d'Azur)

 

Marie Trespeuch :

"Des jobs où tu veux, quand tu veux"… À quel prix ? Les étudiant.es face aux plateformes d’emploi. 

Nombreux sont les étudiant.e.s conciliant études et activité rémunérée. Or, se sont multipliées depuis quelques années des applications et plateformes web promettant aux étudiant.e.s une recherche de job facilitée et des missions ponctuelles aisées à intégrer dans leur emploi du temps. Nous analysons comment s’actualisent ces promesses et quelles contraintes elles font peser sur les étudiant.e.s, à partir d’entretiens semi-directifs (N=58) et de l’analyse statistique d’un questionnaire (N=60.000). Nous montrons que la flexibilité se paye souvent pour les étudiant.e.s d’un intense travail de marketing de soi, d’une veille numérique régulière pour ne pas rater de missions et de la gestion administrative du statut d’emploi (micro-entrepreneuriat).

Sophia Galière :

Plateformisation des industries créatives : quelles perspectives d’encapacitation des travailleurs? 

L’émergence de nouveaux modèles d’affaires liés au numérique ne bouleverse pas seulement l’économie des petits boulots (gig economy), tels que la livraison de plats cuisinés ou le transport de passagers, mais touche également les industries créatives. Guides conférenciers, photographes, artisans, artistes, etc., proposent de plus en plus fréquemment leurs services via des plateformes numériques, où ils se trouvent par ailleurs concurrencés par de nouveaux acteurs au profil davantage amateurs (“pro-am” dépeints par Flichy, 2010). Cette présentation abordera les enjeux liés à la plateformisation des industries créatives en prenant pour exemple le cas Airbnb Experience. L’analyse portera plus spécifiquement sur l’instrumentation et les modalités de coordination algorithmique du travail tout en dressant des axes de réflexion sur la capacitation (empowerment) des travailleurs.

 

12h30 : Repas

13h30 : Pour ceux qui le souhaitent, petite visite du nouveau Campus de Cannes

14h30 : 

deuxième session :

Création, Créativité, Algorithmes

Discutant : Jean-Sébastien Vayre (GREDEG, UCA) 

Invités : Maxime Geny (LAA, ENSA-PLV), Maxime Cottin (Projet MusicIA, Université Côte d'Azur), Jason Valax (AIbstract)

17h : Discussion avec la salle et mot de clôture

17h30 : Fin

Maxime Cottin & Jason Valax :

AI & composition musicale dans le cadre d’une collaboration entre AIbstract, une start-up DeepTech, et le laboratoire CTEL

La présentation porte sur un projet de développement et de commercialisation d'une solution logicielle à base d'intelligence artificielle opérée en cloud computing visant à offrir les services d'un auteur-compositeur-interprète virtuel et autonome. Cette solution permet à ses utilisateurs, particuliers comme professionnels, de générer et diffuser en temps réel de la musique originale, personnalisée et libre de droits sans pré-requis en matière de compétence musicale. Les différentes fonctionnalités qu'elle intègre ont vocation à répondre aux besoins musicaux d'un marché vaste et diversifié se répartissant en quatre segments, les organisations, le grand public, les musiciens et les créateurs de contenus.

Maxime Geny : 

Quelle créativité à l’ère du numérique ? Autour du cas de l’automatisation de la conception architecturale

Depuis près de 30 ans, les outils informatiques et algorithmiques ont intégré la pratique architecturale et le secteur de la construction. Initialement perçus comme un nouvel outil pour la pratique du projet et comme une ressource pour la créativité des concepteurs, la conception assistée par ordinateur a depuis permis l’émergence de nouveaux processus de conception réorganisant le travail des professionnels du bâtiment, à l’image des nouvelles procédures liées aux outils du BIM (building information modeling). Nous questionnerons la place que ces évolutions laissent à la notion de créativité, tant dans les pratiques émergentes liées au déploiement des outils du BIM que dans la scène de la théorie de l’architecture, où certains théoriciens cherchent à penser de nouveaux modes d’automatisation de la conception architecturale.