Journée d'étude : Création musicale et Intelligence Artificielle

  • Innovation
  • Partenariats
  • Recherche
  • Vie des Campus
Publié le 16 novembre 2021 Mis à jour le 16 novembre 2021
Date(s)

le 26 novembre 2021

À 13h30 
Lieu(x)

Campus Georges Méliès

Création musicale Intelligence Artificielle
Création musicale Intelligence Artificielle

 La journée d’étude s’inscrit dans le projet de recherche MUSICIA, dont la coordination a été assurée par Jean-François Trubert, Professeur des Universités en musicologie (UCA). Ce projet est un partenariat de recherche et développement entre le Centre Transdisciplinaire en Épistémologie de la Littérature et des Arts Vivants (CTEL), laboratoire de Université Côte d’Azur, et la jeune start-up AIbstract. Le projet scientifique faisant l’objet de cette collaboration concerne le traitement de problématiques relevant de la discipline de la musicologie, dans le cadre de la création d’une solution logicielle de génération musicale à base d’Intelligence Artificielle (IA). 

Le projet MUSICIA a bénéficié d’une aide du gouvernement français, gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du projet Investissements d’Avenir UCAJEDI portant la référence n°ANR-15-IDEX-01. 

Cette journée d’étude présentera des réflexions autour des questions touchant au processus de création musicale assisté par divers outils informatiques, s’inscrivant dans le champ de l’IA, à la fois connexionniste et symbolique. 

Ainsi, nous aurons le plaisir de recevoir Melissa Avdeeff de l’Université de Coventry, dont la présentation s’intéressera au premier album pop réalisé avec l’aide de l’IA, Hello World de SKYGGE. Les nouvelles sonorités rendues possibles par des logiciels à base d’IA, comme FlowMachines, soulèvent des questions plus larges touchant au posthumanisme, à la sincérité et à l’authenticité. 

Nous accueillerons ensuite Martin Rohrmeier, du laboratoire de musicologie digitale et cognitive de l’Ecole Polytechnique de Lausanne, qui exposera ses nombreux travaux de modélisation des processus de composition musicale (comme la génération de progressions harmoniques tonales), à l’aide d’outils inspirés par les recherches faites dans le champ méthodologique de la grammaire générative. 

Pour finir, Maxime Cottin, ancien post-doctorant à l’Université Côte d’Azur, présentera les résultats des recherches menés dans le cadre du projet MUSICIA, en collaboration avec la startup AIbstract, sur la question de la génération de progressions harmoniques. Nous conclurons sur la présentation de l’état d’avancement des recherches, ainsi qu’une démonstration de la solution logicielle actuellement développée par AIbstract.